Actualités
13.12.2017
La première pierre pour l’incubateur Droneport entre en volant

La première pierre pour l’incubateur Droneport entre en volant

Hier, à l’ancienne base aérienne militaire à Brustem, la première pierre pour le campus Droneport est entrée en volant. Comme son nom le révèle : un campus, ou bien incubateur, pour systèmes de véhicules aériens sans pilote et entreprises dans le secteur des drones. A partir de 2019 des entreprises effectueront des tests de drone dans trois zones délimitées dans lesquelles les drones peuvent voler à une hauteur plus élevée que normal.

Droneport, une initiative de la LRM, la ville Saint-Trond, la POM Limburg et LRA, doit être une base de départ non seulement pour le secteur des drones à Limbourg, mais aussi en Europe. Le campus offrira entre autres un centre de test extérieur, une piste d’atterrissage de 2,4 km et des bureaux flexibles et modulaires pour plus de 100 employés. Le hangar de LRA, compris dans le projet, offre place pour 55 avions et peut s’agrandir jusque 65 avions. De cette façon, l’incubateur futur deviendra la base de départ par excellence pour des jeunes pousses et les entreprises de croissance dans le secteur des drones et aérien. Les trois zones extérieures contrôlées sont une chose unique permettant aux drones de voler à une hauteur de 200 mètres.

« Chaque pays a sa propre réglementation par rapport aux drones de façon qu’une régularisation claire s’impose. Il faut une législation universelle par rapport aux drones pour que les possibilités qu’ils offrent deviennent plus claires », dit Jacques Waldeyer de LRA. « Les drones jouent par ailleurs un rôle important dans le développement de villes intelligentes », y ajoute le bourgmestre Veerle Heeren. « Ils savent réunir des données, analyser le comportement des automobilistes en matière de stationnement ou visualiser une zone. Et ce n’est que le début, car il ne s’agit pas de petits drones venant d’un magasin de jouets, mais d’appareils plus grands, comme pour la construction et la défense. »

L’ouverture de Droneport est prévue pour début 2019. Le projet comprend également la construction d’une tour de contrôle à côté du hangar actuel et l’incubateur.