Actualités
13.09.2016
PROJET A LA UNE: R9, Charleroi

Charleroi est une ville en chantier et cela se voit. De nombreuses grues émergent dans le paysage carolo et signalent ainsi les différents chantiers qui occupent la métropole. Parmi ces chantiers figurent les travaux de réhabilitation du R9, mis en service en 1976. Avec un trafic pouvant aller jusqu’à 47 000 véhicules par jour, le R9 est devenu un très important axe routier à Charleroi.

40 ans après sa construction, la Société de fi nancement complémentaire des infrastructures (SOFICO) a estimé que la partie sud du R9 méritait une solide rénovation. Les travaux visent à réhabiliter en profondeur un tronçon de 1,8 kilomètre, tant en face supérieure qu’inférieure. Le chantier, confi é à la société momentanée Kumpen-Franki Construct, a débuté en septembre 2014.

Réfection du R9

Le marché comprend non seulement les travaux d’entretien habituels sur ce type d'ouvrage, tels que la pose d'un nouveau complexe d'étanchéité, le remplacement des joints de dilatation ainsi que la réparation et le traitement de la dalle du tablier, mais aussi la fourniture et la pose de glissières de sécurité H4b et la réalisation de tous les renforcements et adaptations nécessaires. Le remplacement des becs cantilever du pont de l’Abeille, la remise en peinture de toute la charpente métallique, le renforcement de la stabilité des viaducs par la fourniture et la pose de quadripodes métalliques à fi xer dans les piles existantes font également partie des travaux.

Un véritable défi

Quand on sait que le chantier surplombe de nombreuses voies de communication, on comprend aisément l’ampleur de la tâche. En raison de la présence de voies ferrées, d'autoroutes et de voies navigables, ainsi que de parkings, de pistes cyclables et de chemins pour piétons, notre équipe (composée de deux chefs de chantier et d'une vingtaine d'ouvriers routiers) doit employer tous les moyens possibles pour déplacer  avec précaution tous les produits, matériaux, équipements de chantier et gravats. Ceci pour garantir la sécurité des passants et usagers de la route. Le chantier se trouve par ailleurs au-dessus de la gare de Charleroi et des voies d’Infrabel. Nous devons donc non seulement respecter des règles précises en matière de travail de nuit/ le week-end et de périodes de congé, mais aussi, plus important encore,porter une attention particulière à la sécurité pendant les travaux.

Délai

Autre point important : les travaux doivent être achevés dans un délai de 1 095 jours calendaires. Un défi supplémentaire pour ce chantier, puisque certaines techniques requièrent des conditions de travail particulières. Cet hiver, nous n’avons pas pu travailler de façon continue étant donné que la pose de certains matériaux doit se faire à une certaine température minimale. Nous avons dès lors été contraints d’effectuer une partie des travaux pendant les périodes de congé. Bref, il s’agit là d'un projet de grande envergure dont la réussite repose sur une préparation minutieuse du chantier !