Autres techniques

Shortliner: Chemisage partiel "Manchette"

Un nouvel habillage pour les égouts: le système de shortliner est réalisé à partir d'une toile en fibre de verre combinée à de la résine à deux composantes. Il s'agit d'un système de réparation du type courte gaine destiné à réparer les défectuosités ponctuelles d'un égout. Il peut être appliqué dans des canalisations d'égout à profil circulaire ou ovale à partir de DN80 jusqu'à DN1000 pour la réparation de joints non étanches, de fissures, de déformations angulaires, de déplacements axiaux et de déplacements radiaux limités.

Le cas échéant, le shortliner peut être renforcé structurellement à l'aide d'un manchon en inox.

Close-FIT PE Lining: Tubage PE pré-déformé sans espace annulaire

Grâce aux différents accords de collaboration, Kumpen détient une licence pour les techniques de subline et de rolldown. Ce sont des techniques de close-fit PE lining. La technique du subline est basée sur l'introduction d'un tuyau en polyéthylène de fine épaisseur, d'un diamètre légèrement inférieur à celui de la canalisation existante. Le tuyau en polyéthylène est façonné sur site pour être réduit à une dimension inférieure avant d'être introduit simplement dans l'ancienne canalisation. Une fois qu'il est en place, le tuyau retrouve sa forme initiale sous la pression de l'eau et adhère parfaitement à l'ancienne canalisation. Ce procédé s'effectue sans apport de chaleur. Dans le cas d'un subline, la mise en forme est réalisée en pliant sur place le tuyau de polyéthylène. 

La technique du rolldown est identique à celle du subline mais avec le rolldown, on obtient une réduction du diamètre du tuyau en comprimant le tuyau, ce qui a pour effet d'augmenter (temporairement) l'épaisseur de la paroi. Le rolldown convient à la rénovation structurelle.

Pipebursting: Techniques destructrices

La rénovation sans tranchée de canalisations de gaz, d'eau et d'égouts en maintenant au moins leur diamètre. Cette technique offre une solution de qualité supérieure et de haute valeur technique pour remplacer des canalisations sous pression et gravitaires par des conduites en matière synthétique. La machine de type pipecrack introduit des tiges (environ 80 cm) emboîtées les unes dans les autres par un système très ingénieux dans la canalisation existante, à partir du puits de départ jusqu'au puits d'arrivée. Un élément broyant ou coupant spécial est accouplé en tête de la série de tiges. Ensuite, les conduites en matière synthétique sont fixées à la tête. L'ensemble est alors tracté en sens inverse à travers la canalisation. La nouvelle conduite en matière synthétique prend ainsi la place de l'ancienne canalisation brisée ou fissurée.

Sliplining: Tubage

À l'instar des coques, le sliplining est une technique idéale pour rénover structurellement des conduites. Il s'agit d'une technique «tube-dans-tube» via laquelle des tuyaux ronds principalement, avec ou sans raccords noyés, sont poussés ou tirés dans la canalisation à rénover. Le matériau des tuyaux est choisi en fonction des conditions-cadres du projet. Comme c'est le cas des coques, on opte généralement pour du PRV (Polyester renforcé de fibre de verre). L'espace annulaire est comblé avec un coulis de mortier spécial, appelé «grout» (coulis).

Tubage Hélicoïdal

Au départ de puits d'inspection existants, un nouveau tuyau fabriqué mécaniquement en PE ou PVC est formé à l'aide d'une machine à bobiner sur le site par enroulement hélicoïdal. L'étanchéité du tube enroulé est assurée par collage, verrouillage mécanique ou soudure du profil. Cette technique est également un système de «tube-dans-tube» pour lequel, suivant les spécifications du projet, on peut opter pour le remplissage par injection de l'espace annulaire avec un coulis de mortier spécial, appelé «grout» (coulis).